Je ne souhaite pas célébrer un Canada qui vole nos terres.

Car c’est bien ce que les Canadiens vont célébrer le 1er juillet : le vol de 99.8 % de notre territoire, pour ensuite nous laisser des réserves comptant seulement 0.2 % du territoire qui nous a été donné par le Créateur

-Art Manuel –

En l’honneur d’Arthur Manuel, nous lançons un appel à la mobilisation .

Inspirés par Arthur Manuel, nous voulons faire du 1er juillet une Journée nationale d’action. Cette journée d’action a pour but de célébrer nos droits autochtones et nos droits humains, nos droits à l’auto-détermination, à nos terres, nos territoires et nos ressources. Cette journée a aussi pour objectif d’éduquer les Canadien.ne.s à propos de la manière dont leur cadre constitutionnel, établi il y a 150 ans avec l’Acte de l’Amérique du Nord Britannique (1867), aura permis de confisquer illégalement nos terres, territoires et ressources, et aura engendré post-confédération la Loi sur les Indiens, avec pour objectif de priver les juridictions autochtones – et les peuples autochtones – de leur existence légale et politique.

Lire l’appel à la mobilisation complet

En l’honneur d’Arthur Manuel, nous lançons un appel à la mobilisation pour une journée nationale d’action en appui à l’auto-détermination autochtone sur les terres, le territoire et les ressources.

1er JUILLET 2017

Le 11 janvier dernier, notre mentor, collègue, ami et frère, Arthur Manuel, est passé dans le monde des esprits à l’âge de 65 ans.

Jusqu’au jour de son admission à l’hôpital, Arthur Manuel était un organisateur actif pour la défense des droits du peuple Secwepemc et de tous les peuples autochtones. Dans son dernier article avant son décès, il faisait référence aux célébrations de Canada150 en ces termes : « Je ne souhaite pas célébrer un Canada qui vole nos terres. Car c’est bien ce que les Canadiens vont célébrer le 1er juillet : le vol de 99.8 % de notre territoire, pour ensuite nous laisser des réserves comptant seulement 0.2 % du territoire qui nous a été donné par le Créateur ».

Arthur planifiait un voyage à Genève dans le cadre de sa campagne contre les célébrations du 150ème anniversaire du Canada. Il devait s’adresser au Comité pour l’élimination de la discrimination raciale (CERD) de l’ONU en août 2017, au moment où le Canada était à l’horaire pour faire un compte rendu de son traitement des peuples autochtones. Arthur préparait un contre-rapport pour indiquer à la communauté internationale que le gouvernement Trudeau continuait d’entretenir ce résidu colonial qu’est la Loi sur les Indiens. Arthur devait aussi condamner l’immoralité et l’illégalité des politiques de revendications territoriales qui, sous Trudeau, continuent de nier le caractère collectif des titres autochtones, des droits acquis par traités et de nos droits à l’auto-détermination. Pour reprendre les termes d’Arthur, nous enverrons notre propre délégation afin « d’intensifier l’affirmation de nos droits, aussi bien en vertu d’une stratégie purement domestique que d’une stratégie internationale. » (http://redrisingmagazine.ca/whatare-you-going-to-doabout-it/.)

1ER JUILLET : JOURNÉE NATIONALE D’ACTION

Inspirés par Arthur Manuel, nous voulons faire du 1er juillet une Journée nationale d’action. Cette journée d’action a pour but de célébrer nos droits autochtones et nos droits humains, nos droits à l’auto-détermination, à nos terres, nos territoires et nos ressources. Cette journée a aussi pour objectif d’éduquer les Canadien.ne.s à propos de la manière dont leur cadre constitutionnel, établi il y a 150 ans avec l’Acte de l’Amérique du Nord Britannique (1867), aura permis de confisquer illégalement nos terres, territoires et ressources, et aura engendré post-confédération la Loi sur les Indiens, avec pour objectif de priver les juridictions autochtones – et les peuples autochtones – de leur existence légale et politique.

Cet assaut n’a toujours pas été interrompu. Il a même pris de l’ampleur sous le gouvernement actuel. Le Premier Ministre Trudeau a approuvé des projets de construction d’oléoducs et il continue de miser sur l’exploitation de nos ressources. Il ne veut pas reconnaître les droits territoriaux des autochtones. Nous demandons au gouvernement Trudeau qu’il respecte nos droits à l’auto-détermination reconnus internationalement, incluant nos droits absolus au consentement libre et éclairé relativement à toutes activités entreprises sur nos territoires, ce qui est garanti par la Déclaration des Nations unies sur les droits des peuples autochtones.

Nous sommes partie prenante d’un mouvement populaire et communautaire (« grassroot ») qui refuse les magouilles et jeux de coulisses visant à affaiblir nos droits, telles les rencontres actuelles, dirigées à huis-clos par la Ministre de la Justice Jody Wilson-Raybould, entre le Cabinet et un groupe de travail ministériel avec trois organisations autochtones nationales (l’Assemblée des Premières Nations, Inuit Tapiriit Kanatami et le Ralliement national des Métis),

DEMANDES:

Afin de faire échec aux manipulations et jeux de coulisses, nous demandons:

  1. un nouveau processus ouvert de reconnaissance de nation à nation fondé sur une pleine reconnaissance du caractère collectif des droits et titres autochtones et de nos pouvoirs décisionnels à travers nos territoires.
  2. une pleine mise en œuvre des appels à l’action énoncé dans le rapport final de la Commission de vérité et réconciliation du Canada, incluant le rejet de la doctrine coloniale de la découverte et la reconnaissance de l’auto-détermination autochtone.
  3. une pleine mise en œuvre de la Déclaration des Nations unies sur les droits des peuples autochtones

COMMENT PARTICIPER :

Nous demandons que vous et votre communauté ou organisation nous joigniez pour envoyer un message fort et clair au Canada et au reste du monde à propos de notre refus d’accepter la poursuite du système colonial de dépossession, de dépendance et d’oppression que le Canada nous impose depuis 150 ans.

  1. Joignez une action nationale – trouvez-en une près de chez vous.
  2. Menez des actions locales.
    Soyez hôte d’un événement, tel un rassemblement ou un forum public. Contactez-nous par courriel pour nous faire savoir ce que vous planifiez. Utilisez l’entête « National Day of Action Event/Événement pour la Journée nationale d’action. » Nous ferons la promotion de votre événement sur notre calendrier d’événements Idle No More et afficherons vos photos sur les médias sociaux le 1er
  3. Le 1er juillet, peu importe où vous êtes au Canada, emparez-vous des médias sociaux
    Taggez-nous @IdleNoMore4 ainsi que le Premier Ministre @JustinTrudeau, de même que les agences ou représentants gouvernementaux impliqués (voir la liste ci-joint)

    Utilisez les hashtags : #UNsettleCanada150 #SupportIndigenousSelfDetermination #Resist150 #UNDRIPInCanada #FPICInCanada.

    Changez la bannière de votre page Facebook pour promouvoir cette campagne et votre activisme (voir la bannière ci-jointe) et gardez-la aussi longtemps que vous le voudrez!

    Portez sur vos vêtements la couleur rouge des droits autochtones et affichez sur votre page Facebook des images de vos propres actions.

JOURNÉE NATIONALE D’ACTION (1er JUILLET 2017) APPUYÉE PAR:

La famille d’Arthur Manuel

Defenders of the Land Network

Idle No More Network

Indigenous Network on Economics and Trade

Demandez que votre groupe se joigne à nous et appuie cette Journée d’action! Communiquez-nous vos appuis à info@IdleNoMore.ca

Resources: